Oui je sais, à l'époque on ne parlait pas de culotte, on parlait de pantalon. Donc Sydney a son pantalon pour dame, fendu comme de bien entendu.

Contrairement à ce que j'avais pensé, je ne me suis mise au travail que fin décembre, beaucoup plus tardivement que prévu et la demoiselle a dû rester les fesses à l'air, encore que, avec les culottes fendues, on ne peut pas dire qu'elles soient bien protégées....... des courants d'air ! Heureusement que les dames de ce temps-là portaient maints jupons, volantés ou non. Sans parler de la crinoline ou de la tournure.

Voici donc Sydney avec son pantalon en percale de coton, un "pantalon à poignet pour dame" puisque tel est son nom (voir la photo plus loin). Il mérite un petit coup de fer à repasser mais cela viendra plus tard. Pour l'instant mon fer n'est pas accessible.

IMG_4015_redimensionner

IMG_4016_redimensionner

IMG_4017_redimensionner

IMG_4018_redimensionner

IMG_4020_redimensionner

 

Et pour qui serait intéressé, voilà le modèle d'origine, plus ample que celui que j'ai réalisé ainsi que les quelques explications données dans la Mode Illustrée.

 

IMG_2811

 

IMG_4011

 

J'ai craint de mettre trop d'ampleur mais au vu du résultat, je pense que j'aurais pu, malgré tout, ajouter quelques centimètres en largeur, cela aurait été plus joli.

Il faut, cependant, bien reconnaître qu'avec les poupées mannequins il vaut mieux ne pas avoir trop d'épaisseurs à la taille. Je n'oublie pas que les dames et les demoiselles étaient corsetées bien serré pour avoir la taille la plus fine possible et que l'on doit tricher un peu avec nos petites demoiselles en vinyle.

Prochaine étape, un jupon crinoline avec tournure.

Que de cogitations en perspective lorsque je contemple les deux ou trois modèles trouvés dans la Mode Illustrée de 1871 et que la question se pose en ces termes : comment réaliser un tel jupon sans avoir la moindre explication ?