Le Blog Poupées de Martine

Pourquoi ce blog ?

Pourquoi ce blog, en ce 9 juin 2007, alors que j'ai déjà créé un site ?

Parce que ce site (les poupées et moi), faute de place, d'une part ne montre aucune poupée Tonner et, d'autre part, ne me permet pas de montrer les différentes étapes par lesquelles passe la création de la tenue d'une de mes poupées. Etant entendu que par "tenue" j'entends non seulement la robe, bien sûr, mais également les dessous, les bas, les chaussures, les bijoux et les accessoires (chapeau et sac principalement).

Et puis certaines poupées nécessitent une séance de coiffure, parfois l'implantation de quelques cheveux supplémentaires.

Or je crois qu'il est intéressant, et nécessaire, que l'on réalise le travail que cela demande et le temps que l'on y passe. Ce n'est pas tellement à moi que je pense en disant cela, mais à tous les artistes en poupées dont j'entends trop souvent dire que leurs poupées sont chères. Je m'insurge contre cela, ils passent des heures et des heures sur une poupée et il n'est pas difficile de se rendre compte que leur travail n'est pas rétribué à sa juste valeur.

Alors je vais essayer de montrer comment cela se passe au jour le jour, même si moi je ne suis qu'amateur. Une retraitée qui a, depuis toujours, la passion des poupées et qui profite pleinement du temps libre que procure la retraite pour s'y adonner.

Une petite précision, je ne crée maintenant que pour les poupées Tonner, et seulement pour les poupées mannequins de 40 cm dans lesquelles j'ai vraiment trouvé les poupées de mes rêves.

 

 

Posté par mchaly à 06:30:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]

lundi 9 avril 2018

Sydney Blush and Bashful - La Robe - les débuts

Je ne voudrais pas que l'on croit que je reste les bras croisés devant ma table de couture en attendant que le beau temps veuille bien enfin arriver ! Il n'a, d'ailleurs, pas l'air d'y être décidé. Un jour on y croit, on se dit, ça y est le printemps est là mais le lendemain c'est fini, revoilà le ciel gris et même la pluie.

En fait, j'ai passé trois bonnes semaines à mettre au point le patron de la robe de mariée de cette demoiselle, et pour arriver à un résultat à peu près satisfaisant, j'ai dû faire exactement CINQ toiles.Les quatre premières ont fini dans la poubelle !

Alors pour prouver qu'effectivement j'ai travaillé, voici quelques photos de cette cinquième et dernière toile.

 

IMG_4114_redimensionner

 

IMG_4115_redimensionner

 

IMG_4116_redimensionner

IMG_4120_redimensionner

IMG_4122_redimensionner

IMG_4124_redimensionner

 

 

Depuis la semaine dernière, j'ai commencé la robe en satin de soie blanc cassé. Mais vu la complexité du modèle, je pense que j'ai, devant moi, des semaines et des semaines de travail. Heureusement qu'en 1871 la machine à coudre à usage domestique existait déjà. Cela me permet de gagner un peu de temps sur les grandes coutures. Mais pas sur les petites ou sur les pinces de poitrine que je continue à faire à la main.

 

Posté par mchaly à 07:39:00 PM - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 7 mars 2018

Sydney Blush and Bashful - La Guimpe

Tout d'abord, voici ce qu'est une guimpe d'après deux gravures de la Mode Illustrée 1871.

IMG_4001_redimensionner

IMG_4002_redimensionner

Je me suis inspirée de ces deux modèles en prévoyant un boutonnage dans le dos.

Le mot guimpe, par contre, ne m'était pas inconnu ; ma grand-mère, celle qui cousait si bien, l'utilisait, je crois, pour désigner une chemise pour enfant qui s'arrêtait à la taille et sur laquelle étaient cousus des boutons (deux sur le devant et deux dans le dos). Ces boutons servaient pour les boutonnières faites dans la ceinture soit d'une jupe, soit d'un pantalon.

Le patron n'a pas été trop long à faire, deux toiles seulement ont été nécessaires.

Toile n° 1 - ratée comme on peut le voir, les épaules sont un peu trop horizontales.

IMG_4086 Toile n° 1 devant_redimensionner

 

Toile n° 2 - Elle me convient ; je peux donc recopier le patron sur le non-tissé quadrillé Burda que j'utilise pour les patrons et dessiner tous les morceaux sur le voile de coton.

IMG_4089 Toile n° 2 devant 2e_redimensionner

 

Comme j'allais travailler un voile de coton (suisse) que j'ai depuis peut-être bien 1980 ou 1981, un voile de coton ultra fin, j'ai pensé qu'il serait sage de prévoir deux épaisseurs, et donc de faire deux guimpes puis de les assembler endroit contre endroit.

IMG_4096_redimensionner

IMG_4097_redimensionner

IMG_4098_redimensionner

IMG_4099_redimensionner

IMG_4100_redimensionner

IMG_4101_redimensionner

IMG_4103_redimensionner

 

Le travail le plus délicat sur cette guimpe aura été de faire les boutonnières. Malgré la double épaisseur de tissu, j'avais très peur que tout ne s'effiloche. Mais le résultat est assez concluant et, au moins, ressemble vraiment à ce que j'espérais.

IMG_4104_redimensionner

IMG_4105_redimensionner

IMG_4106_redimensionner

IMG_4107_redimensionner

IMG_4109_redimensionner

IMG_4110_redimensionner

IMG_4111_redimensionner

IMG_4112_redimensionner

IMG_4113_redimensionner

La demoiselle peut sembler avoir la poitrine un peu trop à l'air mais n'oublions pas que, sous cette guimpe, elle aurait dû porter une chemise de corps, chemise que je ne fais jamais pour éviter trop d'épaisseurs à la taille, ainsi qu'un corset. Il y a déjà la culotte et le jupon ; la taille de la poupée nue est de 11 cm, avec la culotte et le jupon on passe à près de 13 cm.

Les dessous sont donc terminés. Même si on ne peut pas qualifier une guimpe de "dessous" car il s'agit plutôt d'une sorte de corsage réduit au minimum.

Je vais, par conséquent, me lancer maintenant dans ce qui me paraît, et de loin, le plus difficile LA ROBE. Je crois que les dessous, sur lesquels j'ai malgré tout pas mal cogité, vont, avec le recul, me sembler bien faciles au vu de ce qui m'attend !

Posté par mchaly à 04:24:32 PM - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 26 février 2018

Sydney Blush and Bashful - Le Jupon : suite et fin

Cette fois le jupon de la demoiselle est terminé. Contrairement à ce que j'avais imaginé, je m'en suis tenue à seulement un volant assez haut, comme sur cette gravure, pour cacher les baleines de la partie crinoline.

IMG_3996_redimensionner

 

Mais je n'ai pas exactement suivi le modèle. J'ai remplacé le petit volant du bas par de la broderie anglaise froncée, de chez Mokuba bien évidemment, et je trouve que c'est beaucoup plus joli. Par contre j'ai abandonné l'idée de mettre un ou des volants sur la partie tournure.

Voilà le résultat d'une bonne semaine de travail, rien que pour le volant.

IMG_4064_redimensionner

IMG_4067_redimensionner

IMG_4068_redimensionner

IMG_4069_redimensionner

IMG_4070_redimensionner

IMG_4072_redimensionner

IMG_4073_redimensionner

IMG_4074_redimensionner

IMG_4076_redimensionner

IMG_4079_redimensionner

IMG_4081_redimensionner

IMG_4083_redimensionner

IMG_4085_redimensionner

 

Le jupon étant fini, la prochaine étape sera la guimpe.

Posté par mchaly à 12:18:00 PM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 15 février 2018

Sydney Blush and Bashful - Le Jupon : suite

Il m'aura fallu un mois entier pour arriver enfin au bout de ce que je voulais réaliser. Et ce n'est pas parfait, loin s'en faut, mais Sydney devra s'en contenter.

Le jupon-crinoline-tournure tout en un est, presque, terminé. Il ne lui manque plus que quelques volants pour dissimuler les baleines de la partie crinoline et celles de la partie tournure.

Voici ce que je voulais faire et qui m'a demandé cinq toiles.

IMG_2803_redimensionner

Et voilà ce que j'ai pu faire.

IMG_4044_redimensionner

IMG_4045_redimensionner

IMG_4046_redimensionner

IMG_4047_redimensionner

IMG_4048_redimensionner

IMG_4049_redimensionner

IMG_4051_redimensionner

IMG_4052_redimensionner

 

A l'échelle des poupées Tonner, l'idéal aurait été de la baleine de 2 mm de large. Malheureusement il semble que cela n'existe pas. Je n'ai trouvé que du 5 mm et seulement sur des merceries en ligne pas dans les merceries traditionnelles de notre bonne ville de Lyon.

Maintenant je vais m'attaquer aux volants mais si j'en crois les gravures de la Mode Illustrée, ce seraient de simples volants dans le même tissu que le jupon. Moi j'ai envie d'un peu plus d'ornementattion, et pas seulement des volants plissés sur comme cette gravure. C'est un peu trop sérieux pour une tenue de jeune fille qui se marie.

IMG_2818_redimensionner

Je vais quand même feuilleter l'année 1871 pour voir si je ne trouve pas quelque chose d'un peu plus gai avec de la broderie anglaise ou des rubans par exemple.

Un peu plus de détails sur la chronologie de la fin de ce travail.

Tous les rubans sont cousus pour y glisser la baleine. Comme je les ai cousus sur l'endroit, je n'ai eu aucune peine à faire passer la baleine.

IMG_4032_redimensionner

IMG_4034_redimensionner

IMG_4035_redimensionner

 

L'intérieur du jupon côté tournure alors que les baleines ont déjà été posées.

IMG_4043_redimensionner

IMG_4042_redimensionner

Les petits lacets sont destinés à resserrer la tournure pour la faire gonfler. C'est ce qui m'a donné le plus de mal. De l'aide m'aurait été bien utile en vérité.

IMG_4050_redimensionner

car le faux-cul (c'est aussi son nom !) aurait pu être mieux. Et c'est surtout pour cette partie du jupon qu'une baleine encore plus étroite eut été bien utile.

Posté par mchaly à 11:43:56 AM - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 12 février 2018

Sydney Blush and Bashful - Le Jupon : les débuts

Il m'aura fallu trois semaines de cogitation et cinq toiles pour arriver enfin à quelque chose. Quelque chose qui, je l'espère, donnera le résultat escompté. Mais rien n'est moins sûr.

Pour le moment je n'ai fait que ce que j'appellerai la "BASE" de ce jupon-tout-en-un puisqu'il s'agit d'un jupon-crinoline-tournure. Et voilà cette base.

IMG_4022_redimensionner

IMG_4023_redimensionner

IMG_4025_redimensionner

En vérité, une fois le patron terminé et étant donné qu'en 1870 la machine à coudre à usage domestique existait déjà, réaliser ce jupon a été rapide. Bien évidemment, la machine à coudre en 1870 ne faisait que le point droit. Toutes les coutures sont donc surfilées à la main. Malgré cela, quel gain de temps que de pouvoir coudre à la machine les coutures pour assembler les différents panneaux de ce jupon.

Le modèle de jupon trouvé dans la Mode Illustrée de 1871 ne comporte pas d'ouverture, il s'agit donc de le resserrer autour de la taille. Pour cela j'ai brodé, dans le milieu du dos, deux petites boutonnières dans lesquelles passent deux bandes de lacet surfin DMC. Du 4 mm dont il ne me reste plus guère que quelques mètres.

IMG_4027_redimensionner

IMG_4028_redimensionner

IMG_4031_redimensionner

Reste le plus long à faire : coudre du ruban de satin de 8 mm de large, d'une part dans le haut dos pour la tournure et, d'autre part, dans le bas et sur toute la circonférence pour la partie crinoline, et cela de chaque côté du ruban bien sûr, afin de pouvoir y glisser les différents morceaux de baleine de 5 mm de large.

Et c'est seulement lorsque tout cela sera terminé qu'on verra si Mademoiselle Sydney aura réellement un Jupon-Crinoline-Tournure.

Posté par mchaly à 04:52:54 PM - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 15 janvier 2018

Sydney Blush and Bashful - La culotte fendue

Oui je sais, à l'époque on ne parlait pas de culotte, on parlait de pantalon. Donc Sydney a son pantalon pour dame, fendu comme de bien entendu.

Contrairement à ce que j'avais pensé, je ne me suis mise au travail que fin décembre, beaucoup plus tardivement que prévu et la demoiselle a dû rester les fesses à l'air, encore que, avec les culottes fendues, on ne peut pas dire qu'elles soient bien protégées....... des courants d'air ! Heureusement que les dames de ce temps-là portaient maints jupons, volantés ou non. Sans parler de la crinoline ou de la tournure.

Voici donc Sydney avec son pantalon en percale de coton, un "pantalon à poignet pour dame" puisque tel est son nom (voir la photo plus loin). Il mérite un petit coup de fer à repasser mais cela viendra plus tard. Pour l'instant mon fer n'est pas accessible.

IMG_4015_redimensionner

IMG_4016_redimensionner

IMG_4017_redimensionner

IMG_4018_redimensionner

IMG_4020_redimensionner

 

Et pour qui serait intéressé, voilà le modèle d'origine, plus ample que celui que j'ai réalisé ainsi que les quelques explications données dans la Mode Illustrée.

 

IMG_2811

 

IMG_4011

 

J'ai craint de mettre trop d'ampleur mais au vu du résultat, je pense que j'aurais pu, malgré tout, ajouter quelques centimètres en largeur, cela aurait été plus joli.

Il faut, cependant, bien reconnaître qu'avec les poupées mannequins il vaut mieux ne pas avoir trop d'épaisseurs à la taille. Je n'oublie pas que les dames et les demoiselles étaient corsetées bien serré pour avoir la taille la plus fine possible et que l'on doit tricher un peu avec nos petites demoiselles en vinyle.

Prochaine étape, un jupon crinoline avec tournure.

Que de cogitations en perspective lorsque je contemple les deux ou trois modèles trouvés dans la Mode Illustrée de 1871 et que la question se pose en ces termes : comment réaliser un tel jupon sans avoir la moindre explication ?

Posté par mchaly à 05:29:00 PM - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 29 novembre 2017

Sydney Blush and Bashful - Future mariée 1871

Finalement, il ne m'aura pas fallu longtemps pour me décider, en tout premier lieu sur le modèle à reproduire mais également sur la poupée qui allait pouvoir porter cette tenue.

Il s'agit de Blush and Bashful Sydney Chase. Une Sydney que je n'avais pas trouvée très belle lorsque je l'avais reçue au mois de janvier 2006. C'est sans doute la raison pour laquelle les photos que j'en avais faites sont loin d'être réussies.

Comme je sélectionne la demoiselle qui sera rhabillée d'après mes propres photos, j'étais très hésitante.

IMGP0851_redimensionner - Copie

IMGP0853_redimensionner

 

Mais j'avais envie de travailler à nouveau sur une Sydney et, malgré tout, celle-ci me semblait convenir, ne serait-ce qu'à cause de ses cheveux d'un coloris approximativement strawberry, même si les cheveux strawberry que j'ai en stock ne correspondent pas parfaitement à ceux de cette Sydney.

Je l'ai donc sortie de sa boite et la magie Sydney a, de nouvau, opéré. Sur les photos elle ne me paraissait pas très belle, mais en vrai SI, elle l'est, comme les autres.

IMG_3956_redimensionner - Copie

IMG_3959_redimensionner - Copie

 

Par contre, comme à peu près toutes les poupées Tonner, les lèvres étaient bien trop rouges, plutôt carmin en ce qui concerne celle-ci, pour convenir à une jeune mariée de 1871. Ne sachant plus du tout où j'ai bien pu ranger mon petit flacon d'acétone, j'ai utilisé du dissolvant (sans acétone) pour mettre ses lèvres à nu............. ce qui lui donne un petit air maladif

IMG_3961_redimensionner - Copie

 

Avant de leur donner une couleur rosée plus jolie et plus réaliste........ même si je ne suis guère douée en peinture ! Mais, de loin, cela fait son petit effet !!

IMG_3964_redimensionner - Copie

IMG_3967_redimensionner - Copie

IMG_3969_redimensionner - Copie

Elles sont un peu trop brillantes à mon avis et pourtant j'ai utilisé, en finition, du vernis satin. Et comme pour toutes les autres poupées, j'ai mis du vernis brillant sur les yeux pour leur donner un peu plus de relief.

Dans la mesure où durant l'été j'avais tricoté quelques paires de bas de soie d'avance (fil de soie de chez Gütermann), Sydney porte pour seul vêtement, à l'heure qu'il est, une paire de bas de soie ajourés.

 

IMG_3971_redimensionner - Copie

 

IMG_3972_redimensionner - Copie

 

IMG_3973_redimensionner - Copie

 

IMG_3974_redimensionner - Copie

 

 

Maintenant je vais commencer les sous-vêtements. Probablement dès la semaine prochaine. Cette semaine il y a, à Lyon, et comme chaque année à cette époque, le Marché des Soies au Palais du Commerce. Il est bien évident que je ne vais pas rater cette occasion de trouver, du moins je l'espère, des tissus de soie pour robes de mariées, suffisamment fins pour faire des vêtements de poupées, et surtout du tulle de soie souple et non empesé.

Posté par mchaly à 12:27:00 PM - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 22 novembre 2017

NYCB Rehearsal Basic Brunette - Suite et fin

Commençons par ce que, hélas, je ne peux plus faire, les chaussures.

Pourquoi ? Les caisses contenant aussi bien les cuirs que tout le matériel nécessaire à leur fabrication, je ne peux malheureusement plus les soulever. Elles sont devenues beaucoup trop lourdes pour moi et c'est bien dommage. Je suis donc obligée de renoncer à cette partie de l'habillement de ces demoiselles. C'était amusant, c'est vrai, mais assez difficile donc mes regrets sont assez limités.

Heureusement, sur le site de Marcia j'ai trouvé des mules en satin de coloris blanc cassé qui peuvent très bien convenir. Il est vrai que le choix de chaussures en tous genres qu'elle présente est immense.

Voici donc celles que j'ai choisies.

IMG_3929_redimensionner

IMG_3930_redimensionner

 

Ce problème étant résolu, j'ai fait le voile, ce qui m'a pris du temps il est vrai, et voilà le résultat final, sous toutes les coutures bien sûr, de face, de profil, de trois-quarts, de dos..., de loin, de près !!! La demoiselle est fin prête pour se marier.

IMG_3932_redimensionner

IMG_3933_redimensionner

IMG_3936_redimensionner

IMG_3937_redimensionner

IMG_3939_redimensionner

IMG_3940_redimensionner

IMG_3941_redimensionner

IMG_3942_redimensionner

IMG_3944_redimensionner

IMG_3946_redimensionner

IMG_3947_redimensionner

IMG_3948_redimensionner

IMG_3949_redimensionner

IMG_3950_redimensionner

IMG_3951_redimensionner

IMG_3953_redimensionner

 

La gravure m'ayant servi de modèle est celle-ci.

peut être vers 1850

 

Maintenant je n'ai plus qu'à me plonger dans la Mode Illustrée, années 1870, 1871 et éventuellement 1872, pour trouver la robe de mariée que j'ai envie de réaliser afin d'illustrer le début des années 1870 car, cette fois, j'ai décidé de respecter l'ordre chronologique.

Posté par mchaly à 03:21:00 PM - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 31 octobre 2017

NYCB Behearsal Basic Brunette - La coiffure terminée

Cela m'a pris du temps et m'a demandé des efforts (pas tout à fait surhumains mais presque !!) car, et on va penser que je commence à radoter, réaliser la coiffure est ce que je ne sais pas faire, que je n'ai jamais su faire et que je ne saurai jamais faire. Je bricole, tant bien que mal, et c'est vraiment tout ce dont je suis capable.

Mais enfin, et j'ai poussé un énorme OUF !, la demoiselle a un chignon, un peu volumineux sans doute mais je ne pouvais guère ôter plus d'épaisseur de cheveux que ce que j'ai fait.

Voici le résultat de mon bricolage capillaire.

IMG_3910_redimensionner

IMG_3911_redimensionner

IMG_3912_redimensionner

IMG_3913_redimensionner

 

Quel bonheur de pouvoir lui renfiler, ensuite, les différents éléments de sa tenue depuis les bas de soie jusqu'à la robe. Elle attendait cela depuis longtemps et........ moi aussi !!

IMG_3916_redimensionner

IMG_3917_redimensionner

IMG_3918_redimensionner

IMG_3919_redimensionner

IMG_3920 bis_redimensionner

 

Même si sur cette robe il manque un détail car je n'ai toujours pas trouvé ce que je pouvais utiliser pour le réaliser.

peut être vers 1850 détail 1

 

Je pense passer à la mercerie, probablement en fin de semaine, leur demander s'ils ont encore du cordonnet de soie, blanc cassé, pour tenter de faire cette sorte de laçage décoratif. Peut-être fera-t-il l'affaire car il doit être, magré tout, suffisamment fin puisqu'il y en a, également, sur le bas des manches.

peut être vers 1850 détail 4

Ensuite je pourrai commencer son voile.

 

Posté par mchaly à 05:56:00 PM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 2 octobre 2017

NYCB Behearsal Basic Brunette - La coiffure phase 1

La phase 1 de la coiffure est restée longtemps à l'état de projet car je n'arrivais pas à réimplanter la moindre mèche. Les manches en bois que j'avais et qui m'ont servi jusqu'à maintenant sans le moindre problème, justement se sont mis à me créer des problèmes. Je sais bien que les poupées ont la tête dure, mais quand même ! A chaque tentative, l'aiguille ne rentrait pas dans la tête de la demoiselle mais dans le manche en bois. Or j'utilisais toujours les mêmes aiguilles.

A force d'essais ratés, j'ai fini par incriminer les manches, utilisés depuis fort longtemps il est vrai et donc peut-être un peu usés. J'ai donc commandé une autre sorte de manche, en métal, que voici.

IMG_3897_redimensionner

Le résultat n'a pas été meilleur, les aiguilles s'enfonçaient gentiment dans le manche et non dans la tête de la poupée et pourtant je serrais la virolle avec une paire de pinces. Même problème avec de nouvelles aiguilles............ que j'ai commandées elles aussi.

Comme tout vient des Etats-Unis, le délai d'attente de chaque colis est donc d'environ une semaine.

La petite demoiselle (pas moi, la poupée !!!) commençait à piaffer d'impatience et je la comprends car je piaffais moi aussi !!!!! Et je tournais en rond en me lamentant sur tout ce temps perdu à ne rien faire d'intéressant.

Une fois de plus, c'est sur ebay.com que j'ai trouvé mon bonheur, les mêmes manches en bois que les miens.

IMG_3898_redimensionner

J'en ai donc commandé quatre (quatre précautions valent mieux qu'une n'est-ce pas !!!!!!!!!!!). J'ai eu la chance de tomber sur une vendeuse absolument formidable et, qui plus est, parfaitement honnête car, je dois bien l'avouer, je ne m'étais aperçu de rien. Ebay m'avait compté les frais de port pour chacun des manches. La vendeuse, pour compenser ce trop payé, m'a donc envoyé des aiguilles en plus. Quelle bonne idée.

Sitôt le paquet ouvert, j'ai fait un essai........ tout à fait concluant. Je suis vraiment ravie. Enfin je peux continuer ma mariée 1850. Il était temps !! Presque un mois que j'attendais ce moment.

La demoiselle a déjà un début de raie au milieu, pas parfaitement droite je dois bien le reconnaître.

IMG_3891_redimensionner

IMG_3894_redimensionner

Il ne me reste plus qu'à continuer et à lui faire un beau chignon. Pas facile !!!!!

Posté par mchaly à 04:13:00 PM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 7 septembre 2017

NYCB Behearsal Basic Brunette - La coiffure phase 1

Après trois longs (très et trop longs même) mois beaucoup trop chauds à mon goût (quatre périodes caniculaires tout de même à Lyon depuis le mois de juin et la dernière la plus longue et la plus pénible) et durant lesquels je suis restée, autant que faire se peut, à l'abri du soleil et de la chaleur, dans le noir, volets et fenêtres clos sauf le matin entre 6 heures et 8 heures (8 heures les jours les plus frais bien sûr !!!), depuis une semaine je peux enfin revoir la lumière du jour et ouvrir volets et fenêtres. Dommage qu'il y ait autant d'immeubles en constructions aux alentours car il y a beaucoup de bruit.

Du coup la demoiselle a quitté l'endroit où elle s'était mise à l'abri, elle aussi, pour venir reprendre sa place sur la partie de la table de salle à manger qui me sert de table de travail. Enfin, je m'occupe d'elle et elle trouve que ce n'est pas trop tôt.

Il est donc temps de s'atteler à sa coiffure. Pas évident dans un premier temps car cette demoiselle était, à l'origine, une danseuse comme son nom l'indique : N(ew) Y(ork) C(ity) B(allet) Rehearsal Basic Brunette et comme toutes les danseuses, elle avait les cheveux bien tirés en arrière en queue de cheval.

IMG_3612_redimensionner

IMG_3613_redimensionner

Les jeunes filles du XIXe siècle, d'après ce que je peux en savoir, avaient toutes, ou presque, la raie au milieu. C'est donc ce que je dois faire en priorité : implanter les mèches nécessaires à la réalisation de cette raie au milieu.

Mais auparavant, il me fallait tenir compte du fait que depuis plusieurs années ses cheveux avaient pris le pli de rester en arrière, même queue de cheval défaite et c'est donc à ce problème que je devais remédier.

Les cheveux ont donc été séparés en deux parties et la toute première mèche sur le front a elle-même été séparée en deux car il serait difficile d'insérer une mèche suppémentaire dans le premier trou fait dans le crâne, le risque étant d'éclater le vinyle. Ces trous sont terriblement près les uns des autres.

 

IMG_3883_redimensionner

 

IMG_3886_redimensionner

 

Les deux parties étant fixées de chaque côté à l'aide de ces sortes de barrettes à griffes (dont j'ignore le nom mais qui sont bien pratiques) et surtout bien tirées, chaque jour j'ai chauffé le dessus de la tête de la demoiselle avec un sèche-cheveux en espérant que les mèches prendraient la forme désirée.

Après une bonne semaine de ce traitement, et cela plusieurs fois par jour, cette solution s'avère avoir été la bonne, les cheveux tiennent comme je le voulais. J'ai préféré agir plusieurs fois par jour, et pas trop longtemps, pour ne pas risquer de brûler ces cheveux synthétiques ce qui aurait été catastrophique. Je sais que je l'ai fait sur d'autres poupées, mais une réimplantation totale prend beaucoup de temps.

 

IMG_3887_redimensionner

 

IMG_3888_redimensionner

 

IMG_3890_redimensionner

 

Je vais donc pouvoir, bientôt, commencer la réimplantation qui s'impose.

Posté par mchaly à 02:49:00 PM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 14 juin 2017

NYCB Rehearsal Basic Brunette

Je vais devoir patienter quelque peu pour continuer à m'occuper de cette demoiselle. Attendre la fin de l'été ? Peut-être. Et dire qu'il n'a même pas encore officiellement commencé !!!

Il fait bien trop chaud, à Lyon comme partout ailleurs.

Pour me protéger du soleil et de la chaleur, les volets sont fermés. Un peu de lumière électrique fait bien moins monter le thermomètre à l'intérieur de l'appartement que le soleil tapant sur les carreaux ; mais cette lumière n'est pas suffisante pour les travaux qui m'attendent pour avancer sur cette poupée. Elle patientera donc, elle aussi, pour avoir quelques cheveux supplémentaires et une nouvelle coiffure.

Posté par mchaly à 06:13:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 2 juin 2017

NYCB Rehearsal Basic Brunette - la robe est terminée

Après réflexion et un essai rapidement abandonné, je me suis rendu compte qu'il n'était pas nécessaire de fixer la dentelle du bas de la robe sur les deux lisières, dans le haut cela suffisait amplement. Le travail a donc été divisé par deux et, par conséquent, a duré moins longtemps.

Le dos est fermé par des agrafes, cinq au total. C'est bien suffisant car il ne bâille pas. Tout va donc bien. Une petite rose en ruban, non faite maison et entourée de pétales en papier simulant assez bien des fleurs d'oranger en bouton, orne le bas du décolleté.

La demoiselle a revêtu sa robe, et s'est longuement contemplée dans le miroir. Elle a eu droit à un véritable mitraillage photographique, de face, de dos, de profil et même de trois-quarts.

IMG_3804_redimensionner

 

IMG_3805_redimensionner

 

IMG_3809_redimensionner

 

IMG_3810_redimensionner

 

IMG_3811_redimensionner

IMG_3817_redimensionner

IMG_3818_redimensionner

IMG_3825_redimensionner

IMG_3828_redimensionner

 

 

Quelques détails en gros plan pour terminer la parade.

 

IMG_3806_redimensionner

IMG_3812_redimensionner

IMG_3813_redimensionner

IMG_3814_redimensionner

IMG_3822_redimensionner

IMG_3823_redimensionner

IMG_3824_redimensionner

IMG_3829_redimensionner

Je vais, maintenant, devoir la déshabiller pour me lancer dans la coiffure. Je crois que, une fois encore, c'est ce que je crains le plus. J'ai beaucoup de difficultés avec les coiffures de ces demoiselles. Celle-ci ne fera pas exception à la règle.

 

Posté par mchaly à 03:16:00 PM - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 22 mai 2017

NYCB Rehearsal Basic Brunette - la robe a pris forme

Oui, c'est vrai, la robe a bien pris forme. Il était grand temps ! Elle est montée et entièrement cousue. Le corsage et les manches sont doublés.

Par contre, il me reste un long travail pour fixer la dentelle sur les manches et le bas de la robe. Un long travail car je vais la fixer de chaque côté, à tout petits points, les plus fins et les plus invisibles que je pourrai faire.

Le bas de la jupe ayant 1m40 de circonférence, il y a donc près de 2m80 à coudre, plus les deux hautes "ogives" sur le devant et les deux très petites sur les manches. Cela va me prendre des heures et des heures, j'en suis certaine, car je dois, quand même, ménager un peu mes yeux si je veux qu'ils tiennent le coup le plus longtemps possible (je suis loin d'avoir terminé ma collection de mariées du XIXe siècle !!!!).

Ensuite il ne me restera plus qu'à coudre des agrafes dans le dos pour la fermeture et, bien évidemment, à faire les ganses correspondantes, puis à poser une fleur sur le corsage.

Je ne sais pas si cela se voit bien sur les photos, mais la dentelle n'est, à l'heure actuelle, que simplement bâtie, et des deux côtés pour plus de facilité mais surtout pour que rien ne bouge.

IMG_3790_redimensionner

IMG_3794_redimensionner

IMG_3792_redimensionner

IMG_3793_redimensionner

IMG_3791_redimensionner

Comme on le voit sur cette dernière photo, je viens juste de faire les tout premiers points. C'est donc loin d'être terminé !

 

Posté par mchaly à 04:19:00 PM - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 20 avril 2017

NYCB Rehearsal Basic Brunette - le travail continue

Il ne faudrait surtout pas croire que je reste tranquillement les bras croisés en espérant que la robe va se réaliser toute seule. Ce serait trop beau !! Et, qui plus est, ce ne serait, finalement, guère amusant. Et encore moins intéressant. Car, et je dois bien l'avouer, ce qui me plaît le plus, dans ces reproductions, c'est d'être confrontée à des difficultés auxquelles je n'avais pas pensé et pour lesquelles je dois trouver des solutions. Et cela se produit à chaque étape du travail, bien sûr.

Comme prévu, le haut de la robe a demandé trois toiles avant que le résultat ne se révèle assez satisfaisant pour considérer que le patron était quasiment bon.

IMG_3737 3e toile_redimensionner

 

Par mesure de précaution, et comme je tiens essentiellement à réaliser cette robe dans le beau satin de soie acheté au dernier Marché des Soies, fin Novembre 2016, j'ai utilisé la popeline de coton, dont je me sers pour faire les toiles et qui est donc assez épaisse, pour faire une demi-jupe, histoire de voir quelle épaisseur aurait, une fois plissée et froncée, le haut de cette jupe. J'ai donc coupé une bande 70 cm dans cette popeline.

IMG_3739_redimensionner

 

Bien m'en a pris ! Si le devant ne pose pas de problème de largeur, je me suis vite rendu compte que le dos était trop étroit. Par conséquent, il fallait élargir les deux parties du dos.

Le non-tissé Burda que j'emploie pour réaliser les patrons est bien pratique ; j'ai pu élargir la partie dos simplement en rajoutant une bande de ce non-tissé que j'ai fait tenir avec du papier collant. Je n'ai plus eu, ensuite, qu'à dessiner ce qu'il manquait en largeur. Nul besoin de redessiner entièrement le patron de la partie dos !

Avant de m'occuper du corsage, j'ai commencé par préparer la jupe. Une bande de 1m40 de large que j'ai fermée en laissant, d'un côté, une ouverture d'environ 8 cm. Un bon coup de repassage avec le fer à vapeur sur cette couture (très très important de repasser chaque couture avant d'aller plus loin dans un ouvrage) et je me suis lancée dans l'ourlet. Cela n'a l'air de rien, mais réaliser une ourlet de 1m40 à très petits points m'a pris du temps. Où ont mes yeux de vingt ans !!!!!!!!!!!!!!

Puis est venu le moment de faire les plis et de passer, par dessus, les fils de fronces. Ces fils de fronces ne seront resserrés que lorsque le corsage sera terminé (ou presque) car ils devront servir à mettre le haut de la jupe à la dimension du bas de ce corsage.

IMG_3740_redimensionner

 

Ces opérations terminées, j'ai dessiné sur l'envers du satin, les différentes pièces du corsage : les deux devant, les deux dos et les deux manches. Voici à quoi ressemble un demi devant.

IMG_3746_redimensionner

 

Et un demi devant une fois les pinces cousues et repassées.

IMG_3747_redimensionner

 

Maintenant que la jupe est prête à être froncée, je suis en train de monter le corsage. Mais je vais, également, devoir préparer la doublure du corsage, avec le même patron évidemment, et dans la même percale de coton que la culotte et le jupon.

Donc encore beaucoup de travail en perspective avant de pouvoir tout assembler.

Posté par mchaly à 03:12:00 PM - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 25 mars 2017

NYCB Rehearsal Basic Brunette - le Corsage

Eh oui ! Sous sa robe, la demoiselle porte un corsage car le décolleté en "V" est assez profond.

IMG_3697 le corsage dans le décolleté

Un corsage fermé dans le dos et aux poignets par des boutons de 3 mm de diamètre et des ganses brodées à la main.

Ce corsage m'a donné du fil à retordre car j'ai dû utiliser le tissu le plus fin en ma possession, une fois encore pour éviter trop d'épaisseur. Un tissu que j'ai dans mes réserves depuis 1980. Un voile de coton ultra-fin auquel, ajourd'hui, on attribuerait sans doute le nom de "gaze" étant donné que ce que l'on trouve maintenant sous le vocable de voile de coton ressemble à s'y méprendre à la percale fine d'autrefois. Les temps changent !!!!

Inutile de dire que c'est le genre de tissu qui s'effiloche dès que l'on pose le doigt dessus et que, par conséquent, réaliser ce corsage m'a pris énormément de temps. Mais le plus long et le plus difficile, je m'en rends compte maintenant qu'il est terminé, a été d'arriver à faire le patron de l'empiècement ; quatre toiles ont été nécessaires pour un résultat, somme toute, assez satisfaisant, alors que je n'ai pas eu besoin de faire la moindre toile pour le devant, les dos et les manches.

IMG_3703_redimensionner

IMG_3704_redimensionner

IMG_3705_redimensionner

IMG_3706_redimensionner

IMG_3707_redimensionner

IMG_3709_redimensionner

IMG_3710_redimensionner

IMG_3712_redimensionner

IMG_3713_redimensionner

 

Je dois, à présent, me lancer dans l'élaboration du patron le plus difficile de toute la tenue, celui de la robe. De nombreuses toiles vont, forcément, être nécessaires pour réussir, en tout premier lieu, et à peu près je l'espère, le patron du haut de cette robe ; mais je sais d'avance que la partie jupe, elle aussi, va me demander beaucoup de travail.

Car, a priori, je vais utiliser un satin de soie pour la robe (celui acheté au dernier Marché des Soies à Lyon en novembre 2016), sous réserve qu'il ne soit pas trop épais. Donc non seulement je vais devoir faire des toiles mais, également, des essais avec le satin en ma possession.

Posté par mchaly à 05:34:00 PM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 11 mars 2017

NYCB Rehearsal Basic Brunette - le jupon est terminé

Ainsi que je l'avais prévu, surfiler 2m50 de broderie anglaise a été long. Ensuite, pour passer les fils de fronces et faciliter la pose, j'ai divisé en huit parties égales aussi bien le bas du jupon que la broderie anglaise. Quand je dis faciliter la pose, c'est principalement pour avoir une répartition des fronces aussi régulière que possible.

Une fois le volant froncé et cousu au bas du jupon, j'ai caché les fronces sous un entre-deux en broderie anglaise, lui aussi, dans lequel j'ai, ensuite, passé un ruban.

Et voilà le résultat.

IMG_3690_redimensionner

IMG_3691_redimensionner

IMG_3693_redimensionner

Maintenant les grosses difficultés se profilent à l'horizon !!! Je vais devoir faire le patron de la robe qui, comme de bien entendu, est froncée à la taille. Je risque de devoir faire un certain nombre, voire un nombre certain, de toiles. Mais comme on n'a rien sans rien, il faudra bien en passer par là.

Posté par mchaly à 11:19:00 AM - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 28 février 2017

NYCB Rehearsal Basic Brunette - le jupon 1ère partie

Le jupon en lui-même est fait. Il est composé d'une ceinture et de deux volants.Le premier, très court, juste pour ne pas épaissir la taille, et le second de 90 cm de circonférence dans le bas est rattaché au premier.

Ce jupon se ferme dans le dos par une agrafe.

IMG_3676_redimensionner

IMG_3680_redimensionner

IMG_3681_redimensionner

IMG_3682_redimensionner

IMG_3683_redimensionner

 

Maintenant que le plus facile est terminé, j'ai commencé à surfiler le volant de broderie anglaise qui ornera le bas du jupon. Je n'ai pas mesuré la longueur exacte de ce volant mais il me semble bien que j'avais acheté 2m50 de cette broderie anglaise. C'est la même que celle de la culotte mais le dessin est, là, sur trois étages, et en quinconce. J'aime bien l'idée de pouvoir assortir le dessin de la culotte et celui du jupon.

IMG_3685_redimensionner

 

Après le surfilage, viendra le moment de passer les fils de fronces. Gageons que ce sera un peu long !

Posté par mchaly à 05:59:00 PM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 23 février 2017

NYCB Rehearsal Basic Brunette - la crinoline

La crinoline est terminée.

Finalement, avec une bonne aiguille et du fil solide, je n'ai pas rencontré de vraie difficulté pour fixer les cerceaux aux bandes verticales. Mais mes doigts se souviennent des piqûres d'aiguille !!!

Il y a quand même un léger défaut, les bandes verticales étaient pourtant bien toutes de la même dimension mais, bien que j'ai soigneusement mesuré les espaces entre deux cerceaux, le résultat montre que je n'ai pas pris ces mesures aussi bien que je le pensais.

L'idéal serait, sans doute, de lester par endroit le cerceau du bas ; mais la demoiselle, comme toutes les autres poupées Tonner sur leurs stands, a tendance à pencher un tout petit peu en arrière. Si, en plus, je leste le cerceau du bas à l'arrière, il sera impossible de la contraindre à se tenir à peu près droite. Donc la crinoline restera en l'état et le jupon dissimulera ce défaut.

Pour cacher la baleine plastique des cerceaux, j'ai fixé, sur chacun d'eux, une fine dentelle. C'est tout de même plus joli.

IMG_3661_redimensionner

IMG_3662_redimensionner

IMG_3663_redimensionner

 

Ensuite, j'ai préparé le volant du bas en utilisant la même broderie anglaise que celle de la culotte. Une bande de 1m20 de long que j'ai surfilée et repliée pour passer deux fils de fronces sur la partie repliée. Il ne me restait plus qu'à froncer et coudre le volant au cerceau.

IMG_3664_redimensionner

IMG_3666_redimensionner

IMG_3668_redimensionner

IMG_3669_redimensionner

IMG_3670_redimensionner

IMG_3672_redimensionner

IMG_3673_redimensionner

IMG_3674_redimensionner

Prochaine étape : le jupon.

Posté par mchaly à 06:23:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 18 février 2017

NYCB Rehearsal Basic Brunette - préparation de la crinoline

Ce ne fut pas une mince affaire, déjà, que de trouver l'idée pour réaliser cet indispensable dessous.

Le début, c'est-à-dire le cerceau du bas, c'était facile, je n'avais qu'à faire exactement la même chose que pour Euphemia : utiliser 60 cm du ruban métallique (on dirait un fin grillage) et le recouvrir de percale blanche. Cependant je voulais faire une crinoline un peu plus réaliste (et seulement un peu c'est évident) que celle d'Euphemia.

J'ai donc repris le même ruban blanc ancien (je l'avais trouvé il y a bien longtemps dans la boîte à couture de l'une de mes grands-mères) et pour le rigidifier, j'ai utilisé de l'entoilage thermo-collant épais. Pour plus de rigidité, j'ai mis deux couches de cet entoilage. Une fois les deux couches d'entoilage fixées, ce ruban me paraissant bien trop large, je l'ai coupé en deux à égale distance des deux lisières.

Les huit bandes ainsi obtenues, je les ai cousues dans la ceinture préparée préalablement. J'avais donc ainsi les premiers éléments de fabrication de ma crinoline.

IMG_3642_redimensionner

 

Dans un premier temps, j'ai fixé chaque bande entoilée au cerceau du bas de la crinoline, d'abord avec des épingles, puis, comme elles semblaient bien placées, je les ai cousues.

IMG_3643_redimensionner

IMG_3644_redimensionner

IMG_3646_redimensionner

IMG_3647_redimensionner

IMG_3648_redimensionner

IMG_3649_redimensionner

 

 Ensuite, j'ai coupé quatre bandes de baleine plastique (25 cm, 35 cm, 50 cm et 60 cm) que j'ai épinglées à différentes hauteurs pour donner forme à cette crinoline.

IMG_3650_redimensionner

IMG_3652_redimensionner

IMG_3654_redimensionner

IMG_3655_redimensionner

IMG_3656_redimensionner

 

Il me reste à fixer à l'aiguille tout ce qui est ainsi préparé et épinglé et, pour resserrer le premier "étage" de baleine dans le dos (car il faut bien que la demoiselle puisse l'enfiler cette crinoline donc il faut une ouverture minimum dans le dos), à coudre deux petits morceaux de fin ruban de 4 mm de large (lui aussi très ancien, marque DMC, trouvé dans la boîte à couture d'une grande-tante) à nouer pour fermer la crinoline, étant entendu que la ceinture est fermée dans le dos par une agrafe.

IMG_3645_redimensionner

 

Il va me falloir une aiguille et du fil solides pour traverser la baleine plastique et le ruban doublement entoilé. Je n'ai pas fini de me piquer les doigts. Bien qu'une aiguille ne soit en rien une quenouille, espérons que je ne m'endormirai pas pour cent ans !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

A suivre donc !!

Posté par mchaly à 05:38:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,