Le Blog Poupées de Martine

Pourquoi ce blog ?

Pourquoi ce blog, en ce 9 juin 2007, alors que j'ai déjà créé un site ?

Parce que ce site (les poupées et moi), faute de place, d'une part ne montre aucune poupée Tonner et, d'autre part, ne me permet pas de montrer les différentes étapes par lesquelles passe la création de la tenue d'une de mes poupées. Etant entendu que par "tenue" j'entends non seulement la robe, bien sûr, mais également les dessous, les bas, les chaussures, les bijoux et les accessoires (chapeau et sac principalement).

Et puis certaines poupées nécessitent une séance de coiffure, parfois l'implantation de quelques cheveux supplémentaires.

Or je crois qu'il est intéressant, et nécessaire, que l'on réalise le travail que cela demande et le temps que l'on y passe. Ce n'est pas tellement à moi que je pense en disant cela, mais à tous les artistes en poupées dont j'entends trop souvent dire que leurs poupées sont chères. Je m'insurge contre cela, ils passent des heures et des heures sur une poupée et il n'est pas difficile de se rendre compte que leur travail n'est pas rétribué à sa juste valeur.

Alors je vais essayer de montrer comment cela se passe au jour le jour, même si moi je ne suis qu'amateur. Une retraitée qui a, depuis toujours, la passion des poupées et qui profite pleinement du temps libre que procure la retraite pour s'y adonner.

Une petite précision, je ne crée maintenant que pour les poupées Tonner, et seulement pour les poupées mannequins de 40 cm dans lesquelles j'ai vraiment trouvé les poupées de mes rêves.

 

 

Posté par mchaly à 06:30:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]

lundi 17 juin 2019

Tyler Cinnamon Swirl - La Veste avec Traîne

Décidément, cette tenue 1885 me donne énormément de mal. Après la sur-jupe qui m'en a fait voir de toutes les couleurs, voici qu'est venu le tour de la veste avec sa traîne. Pas moins de trois toiles pour cette veste avec ses pointes sur le devant. Mais ne dit-on pas "cent fois sur le métier......".

Il était temps que j'en finisse avec elles après trois semaines de travail ininterrompu ou presque. Car, une fois encore, mon cerveau a souvent été en surchauffe mais sans le moindre résultat la plupart du temps.

En fait, et j'ai remarqué ce phénomène depuis longtemps déjà, lorsque je n'arrive à rien, mieux vaut laisser tomber et passer à une autre activité, quelque chose de bien différent. Pour une raison que je ne comprends pas, il semblerait que mes "petites cellules grises" (comme dirait Hercule Poirot) continuent de travailler toutes seules sur le problème trop ardu, que j'ai abandonné parce que je butais dessus, puisque, et c'est toujours inattendu, la solution s'impose à moi tout d'un coup. Etrange non ?

Un exemple avec la veste de Mademoiselle 1885 :

L'encolure en "V" comporte quatre plis de dentelle de chaque côté, plis qui vont "mourir" à la fermeture de la veste.

IMG_4512_redimensionner

 

J'ai cherché, trois jours durant, comment y parvenir sans trouver la moindre solution. Une journée entière consacrée à autre chose et le cinquième jour la solution m'a paru évidente. Pourquoi n'y avais-je pas pensé plus tôt !!

- Tracer sur du papier millimétré deux triangles représentant les deux côtés de l'encolure en utilisant le patron de la veste bien sûr

IMG_0326_redimensionner

- Plier la dentelle et l'épingler sur ces formes

IMG_0322_redimensionner

- Bâtir ces plis, moment le plus diffficile

IMG_0325_redimensionner

 

Epingler est un bien grand mot. En réalité, il y a sur ma table, dans la partie réservée à la couture, deux épaisseurs de bulgomme dans lesquelles les épingles s'enfoncent très facilement.

Foin de toutes ces explications ! Voici enfin le résultat de ces trois semaines de travail acharné, même si j'ai volontairement omis le ruban qui souligne les pointes du devant de la veste faute de trouver une solution.

IMG_0003 MI1885_redimensionner

 

J'ai eu beau laisser mon cerveau au repos, aucune solution ne m'est apparue.

 

IMG_0352_redimensionner

IMG_0356_redimensionner

IMG_0367_redimensionner

IMG_0362_redimensionner

IMG_0353_redimensionner

IMG_0360_redimensionner

IMG_0363_redimensionner

IMG_0350_redimensionner

IMG_0354_redimensionner

IMG_0361_redimensionner

IMG_0357_redimensionner

IMG_0366_redimensionner

 

La veste est entièrement doublée de voile de coton, y compris les manches.

IMG_0340_redimensionner

La traîne également.

Pauvre Tyler ! Ta taille s'est épaissie au fur et à mesure des couches de vêtements : Culotte, Guimpe, Tournure, Jupon, Jupe, Sur-jupe.

Monsieur Robert Tonner vous auriez bien inspiré de nous inventer et créer des poupées dont on aurait pu resserrer la taille dans un corset étroitement lacé. Vous nous auriez grandement facilité la tâche.

Pour les chaussures, je vais utiliser des chaussures de chez "Facets by Marcia" que j'agrémenterai de petits noeuds en ruban de soie.

Ensuite viendra le plus terrible pour moi : LA COIFFURE !!!!!!!!!!!!!!!!

Posté par mchaly à 04:25:00 PM - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 28 mai 2019

Tyler Cinnamon Swirl - La Sur-Jupe

Eh bien, voilà un élément de la tenue de cette demoiselle qui pourra se vanter de m'avoir donné un mal fou !

Il m'aura fallu pas moins de six patrons et six toiles pour arriver à bout de ce travail et obtenir ce que je voulais. Et encore, je crois qu'une septième tentative aurait, peut-être, donné un meilleur résultat mais j'avoue que le courage m'a manqué. Cela faisait plusieurs jours que je m'échinais sur ce patron du matin au soir et, après tout, cette sixième toile correspondait plutôt bien au modèle.

Depuis que j'habille des poupées Tonner, c'est la toute première fois, et j'espère bien la dernière, qu'autant d'essais sont nécessaires pour réaliser le patron d'une seule partie de la tenue en cours.

Pour corser le tout, cette sur-jupe est doublée de dentelle. Soyons honnête, une fois le patron enfin réalisé, ce n'est pas ce qui m'a donné le plus de mal, loin de là car il ne s'agit, en réalité, que de faire deux morceaux identiques, de les appliquer l'un sur l'autre, endroit contre endroit, de piquer tout le tour et de retourner au niveau de la taille.

C'est bien de réussir à faire le patron qui m'a pris le plus de temps et m'a demandé le plus d'énergie.

Après l'assemblage du dessus et du dessous puis la pose de la dentelle de bordure, il ne me restait plus qu'à faire la mise en forme (fils de fronces, préparation des plis) pour réaliser cette sur-jupe. Autrement dit de simples (ou presque) travaux de couture.

Aujourd'hui, enfin, le résultat est là et j'ai poussé un énorme "Ouf !" de soulagement lorsque j'ai posé l'agrafe qui ferme la sur-jupe sur le devant.

IMG_0305_redimensionner

IMG_0306_redimensionner

IMG_0307_redimensionner

IMG_0308_redimensionner

IMG_0309_redimensionner

IMG_0310_redimensionner

IMG_0311_redimensionner

IMG_0312_redimensionner

IMG_0313_redimensionner

IMG_0314_redimensionner

IMG_0315_redimensionner

IMG_0316_redimensionner

IMG_0317_redimensionner

IMG_0318_redimensionner

IMG_0319_redimensionner

IMG_0320_redimensionner

 

Espérons que la suite sera plus facile, c'est-à-dire la traîne et la veste.

Posté par mchaly à 06:59:50 PM - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 9 mai 2019

Tyler Cinnamon Swirl - La Jupe

Tyler est heureuse d'avoir, enfin, enfilé sa jupe, le premier des cinq éléments qui constituent sa tenue de mariée. Je ne compte pas dans ces éléments ceux qui sont déjà terminés et qui seront soit invisibles (culotte, tournure, jupon), soit à peine visible (la Guimpe) une fois cette tenue terminée.

Pour information, après avoir fait la jupe, il me reste à réaliser la "sur-jupe", la traîne, le corsage ou la veste, je ne sais pas trop quel nom lui donner, et le voile. Donc encore beaucoup de travail en perspective.

Mais pour le moment, elle pose avec sa jupe. J'avoue que les plis, sur le devant, m'ont donné beaucoup de mal.

IMG_0214_redimensionner

IMG_0215_redimensionner

IMG_0234_redimensionner

IMG_0235_redimensionner

IMG_0224_redimensionner

IMG_0219_redimensionner

IMG_0220_redimensionner

IMG_0228_redimensionner

IMG_0229_redimensionner

IMG_0217_redimensionner

IMG_0230_redimensionner

IMG_0231_redimensionner

IMG_0222_redimensionner

IMG_0223_redimensionner

IMG_0226_redimensionner

IMG_0227_redimensionner

Et maintenant, en route pour la sur-jupe. J'ai peur que les cogitations nécessaires à sa réalisation soient encore plus difficiles que celles pour la jupe et ses plis sur le devant.

 

Posté par mchaly à 11:01:24 AM - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 23 avril 2019

Tyler Cinnamon Swirl - La Guimpe

Sur la gravure dont je vais tenter de reproduire la tenue de mariée, la guimpe semble avoir de petits plis horizontaux. C'est donc à cela que je me suis d'abord attelée, après avoir, bien entendu, fait le patron puis une toile que j'ai dû modifier deux fois à l'emplacement des épaules. Etant entendu que seul le devant de cette guimpe aura des plis.

Première étape, plisser la percale blanche sur laquelle je ne reporterai donc le patron qu'à la fin, lorsque les plis seront faits. Mais comme de simples plis me paraissaient peut-être un peu insuffisants à une époque durant laquelle on ne lésinait pas sur la décoration et les ornements vestimentaires, j'ai décidé de les agrémenter de jours "échelle".

Pour faire des jours, tout le monde le sait, il faut tirer des fils. Et pour réaliser des plis réguliers, le mieux pour moi était de marquer les pliures prévues en tirant un fil.

Soit : quatre fils tirés pour faire les jours, laisser six fils du tissu, tirer un fil, à nouveau laisser six fils et en tirer un, laisser ensuite vingt fils du tissu puis tirer encore quatre fils et ainsi de suite jusqu'à avoir "marqué" neuf plis. Préparer les plis et les fixer de façon provisoire avec un fil de bâti.

Mais, sur une fine percale, compter les fils est loin d'être évident. Par chance, j'avais reçu en héritage d'une arrière-grande-tante, en son temps brodeuse de lingerie fine, un compte-fils qui m'a été bien utile, à dire vrai totalement indispensable.

IMG_0103_redimensionner

Il est posé sur le petit morceau de tissu qui m'a servi à faire mes essais car, il faut bien l'avouer, j'avais un peu oublié comment faire des jours ! Et, d'ailleurs, je ne suis pas du tout certaine que ma technique soit la bonne. Qu'importe puisque le résultat est là.

Voici ce que j'ai vu dans mon compte-fils

IMG_0104_redimensionner_redimensionner

 

Les fils tirés et les plis préparés. Il m'aura fallu une journée entière pour tirer tous ces fils et préparer les plis.

IMG_0106_redimensionner_redimensionner

 

Report du patron du devant de la guimple sur l'envers de la percale plissée et ajourée

IMG_0109_redimensionner_redimensionner

 

Les jours sont presque terminés.

IMG_0111_redimensionner

 

La guimpe est montée et doublée

IMG_0115_redimensionner

IMG_0116_redimensionner

 

Des lacets sont posés pour fermer la guimpe sous les bras

IMG_0118_redimensionner

 

La guimpe est terminée et boutonnée dans le dos

IMG_0125_redimensionner

IMG_0126_redimensionner

 

Pour avoir une petite idée de la taille des jours

IMG_0124_redimensionner

 

Tyler et sa guimpe qu'elle porte avec fierté, satisfaite, sans aucun doute, de m'avoir donné autant de travail.

IMG_0128_redimensionner

IMG_0133_redimensionner

IMG_0129_redimensionner - Copie

IMG_0131_redimensionner - Copie

IMG_0134_redimensionner

IMG_0135_redimensionner

IMG_0136_redimensionner

IMG_0137_redimensionner

 

Je pense que lors de l'habillage final, après la coiffure qui nécessite de déshabiller entièrement la demoiselle, le bas de la guimpe et ses lacets seront dissimulés sous la ceinture du jupon.

Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai le sentiment d'avoir fait, jusqu'à présent, le plus facile. La robe, ou plutôt la tenue, qui m'attend va, je le sens, me réserver bien des surprises et m'occasionner de longues cogitations. Mon pauvre cerveau risque fort d'être fréquemment en "surchauffe".

Posté par mchaly à 12:08:00 PM - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 13 avril 2019

Tyler Cinnamon Swirl - Le Jupon

Je me suis librement inspirée de plusieurs gravures trouvées dans La Mode Illustrée, dont deux de 1883

IMG_0001 MI1885_redimensionner

IMG_0016 MI 1883_redimensionner

 

que j'ai, ensuite, arrangées à ma façon car le premier jupon me semblait beaucoup trop simple pour une mariée, et le second ne me plaisait que pour les volants dans le dos. Mais de simples volants en percale ne me suffisaient pas d'autant plus que je ne pouvais pas en mettre un nombre sufisant à l'échelle d'une poupée Tonner.

Il m'a fallu réaliser trois toiles pour arriver au modèle définitif et, même si j'ai un peu été obligée d'improviser en cours de route, le résultat est vraiment celui que j'espérais.

J'ai utilisé ma percale habituelle, celle dont j'avais acheté dix mètres dans un magasin de tissu à Lyon, magasin qui a disparu depuis des lustres : Au Petit Paris, place des Jacobins. Je donne le nom pour les personnes à qui cela évoquera des souvenirs bien lointains.

La dentelle des volants provient, bien évidemment, de chez Mokuba à Paris.

J'ai travaillé plusieurs heures par jour depuis la fin du mois de mars pour arriver à ce résultat. Mais j'ai dû tricher avec la réalité de l'époque en ce qui concerne la taille. Je devais froncer le tissu dans une ceinture réalisée à la dimension du tour de taille. Impossible de faire comme sur les modèles et utiliser un ruban coulissant, cela aurait donné beaucoup trop d'épaisseur dans le dos.

Bon, voici donc le résultat de ces journées d'intense activité couturière.

IMG_0083_redimensionner

IMG_0085_redimensionner

IMG_0087_redimensionner

IMG_0088_redimensionner

IMG_0089_redimensionner

IMG_0090_redimensionner

IMG_0092_redimensionner

IMG_0093_redimensionner

IMG_0094_redimensionner

IMG_0095_redimensionner

IMG_0096_redimensionner

IMG_0098_redimensionner

IMG_0101_redimensionner

 

La suite ? Ce sera la guimpe.

Posté par mchaly à 06:14:20 PM - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 30 mars 2019

Tyler Cinnamon Swirl - La tournure ou Faux-cul

Une fois n'est pas coutume, je vais commencer par montrer le modèle que j'ai trouvé dans La mode Illustrée de 1882.

IMG_4422 MI 1882_redimensionner

IMG_4424 MI 1882_redimensionner

 

Je peux affirmer qu'il m'a fallu énormément cogiter pour trouver comment m'y prendre car, si dans La Mode Illustrée il y a des gravures, il n'y a malheureusement pas la moindre explication. Mais, et c'est plus que rare donc j'apprécie, cette tournure est montrée de face (tournure devant) et de profil (tournure dos).

La toute première toile, complètement ratée, date du début du mois de mars, la seconde du 11 mais je ne montrerai pas cet horrible brouillon. Malgré tout elle me semblait convenir, j'ai donc pu faire le patron. Il ne me restait plus qu'à me lancer "sans filet".

Etant donné le nombre de baleine à poser, il m'a semblé plus simple de couper chaque partie à double afin que celles-ci soient prises entre les deux épaisseurs de tissu. L'emplacement des baleine est marqué au crayon à papier sur la face interne de la tournure.

IMG_0005_redimensionner

IMG_0010_redimensionner

IMG_0011_redimensionner

IMG_0015_redimensionner

IMG_0016_redimensionner

IMG_0027_redimensionner

IMG_0029_redimensionner

IMG_0033_redimensionner

IMG_0037_redimensionner

IMG_0041_redimensionner

IMG_0042_redimensionner

IMG_0045_redimensionner

IMG_0046_redimensionner

 

Lorsque la tournure en elle-même a été terminée, il ne me restait plus qu'à faire le volant.

IMG_0051_redimensionner

 

Sur le modèle il est fixé à la tournure par des boutons. Probablement qu'à cette époque on ne lavait que le volant décoratif ; il fallait donc pouvoir l'ôter et le replacer facilement. Comme je n'ai pas l'intention de laver un jour les dessous de la demoiselle, je l'ai cousu sur la quatrième baleine (en partant du haut). Par contre, comme sur le modèle, les deux brides qui passent devant les jambes sont boutonnées.

IMG_0054_redimensionner

IMG_0056_redimensionner

IMG_0057_redimensionner

 

La future mariée est ravie de se pavaner avec sa tournure terminée.

IMG_0060_redimensionner

IMG_0062_redimensionner

IMG_0064_redimensionner

IMG_0065_redimensionner

IMG_0067_redimensionner

IMG_0068_redimensionner

IMG_0070_redimensionner

 

Maintenant elle attend son jupon !

Posté par mchaly à 03:51:39 PM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 4 mars 2019

Tyler Cinnamon Swirl - La culotte fendue

Les culottes fendues, je commence un peu à en avoir l'habitude, je n'ai donc pas rencontré trop de difficultés avec celle-ci. Je me suis inspirée de deux modèles de la Mode Illustrée de 1885.

IMG_0010 MI1885_redimensionner

IMG_0032 MI1885_redimensionner

 

Après avoir fait le patron, et une toile a tout de même été nécessaire, j'ai coupé les différents morceaux puis j'ai préparé les deux jambes, ce qui, forcément, a été le plus long et m'a demandé le plus de travail car la pose des dentelles a été faite à la main.

IMG_4526_redimensionner

 

Une fois dentelles et ruban mis en place puis cousus, j'ai fermé chaque jambe et placé des biais à l'entrejambe. La couture des jambes et la pose des biais, je les ai faites à la machine à coudre. Seuls les ourlets pour les biais ont été faits à la main.

IMG_4530_redimensionner

 

Il ne restait plus qu'à joindre les deux jambes dans le dos sur environ un centimètre et à poser la ceinture.

IMG_4535_redimensionner

IMG_4537_redimensionner

IMG_4540_redimensionner

 

Tyler porte donc déjà une culotte.

IMG_4544_redimensionner

IMG_4545_redimensionner

IMG_4547_redimensionner

IMG_4548_redimensionner

IMG_4549_redimensionner

IMG_4552_redimensionner

IMG_4554_redimensionner

Pour la tournure, le prochain élément de ses dessous, elle va devoir attendre un tout petit peu car le modèle, je le sens, va me demander un peu de concentration et beaucoup de cogitation pour savoir comment le réaliser.

Et, d'autre part, comme j'ai repris le tricot pour ma nouvelle petite Bjd Kaye Wiggs, il faut aussi que je termine la seconde tenue que j'ai commencée pour elle. Si ce n'était que du tricot, c'est parfait le soir lorsque je regarde la télévision, mais j'ai quelques boutons à coudre !!

Posté par mchaly à 05:05:56 PM - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 28 février 2019

Tyler Cinnamon Swirl - Les Bas de soie

Ces bas étant tricotés depuis l'été 2017, il ne me restait plus qu'à les lui enfiler. C'est chose faite.

Ce sont des bas ajourés et toujours tricotés avec le fil de soie Gütermann, fil à coudre bien sûr, et cinq aiguilles n° 0,75 mm.

IMG_4522_redimensionner

IMG_4523_redimensionner

IMG_4524_redimensionner

Maintenant je me lance dans la culotte fendue.

Posté par mchaly à 11:32:48 AM - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 20 février 2019

Tyler Cinnamon Swirl - Future Mariée 1885

C'est donc cette demoiselle, Tyler Cinnamon Swirl, dont le visage est très doux,

IMGP1927_redimensionner

IMG_4484_redimensionner

IMG_4485_redimensionner

qui va représenter les mariées des années 1880 ; elle portera une tenue dont j'ai trouvé la gravure dans la Mode Illustrée de l'année 1885. Je sens qu'elle va me donner du "fil à retordre", elle aussi.

Commes pour toutes celles qui l'ont précédée, j'ai d'abord démaquillé la bouche, trop rose vif,

IMG_4495_redimensionner

IMG_4497_redimensionner

 

Puis j'ai mis du vernis  sur les yeux pour les faire briller et j'ai repeint les lèvres dans une couleur pour une fois réussie car elle est à peine visible et de ce fait très naturelle.

IMG_4499_redimensionner

IMG_4502_redimensionner

IMG_4508_redimensionner

 

Il ne me reste plus qu'à me mettre au travail, et cela pour de longs mois c'est certain.

Posté par mchaly à 05:09:02 PM - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 20 octobre 2018

Sydney Blush and Bashful - Tenue terminée

Cette fois-ci, Sydney est prête, sa tenue est entièrement terminée et son voile est sur sa tête.

Mais commençons par le commencement, la coiffure.

Comme pour les autres mariées du XIXe siècle il m'a fallu prévoir et lui faire une raie au milieu.

IMG_4221_redimensionner

IMG_4226_redimensionner

Puis ensuite me "dépatouiller" avec les cheveux pour tenter de les coiffer comme sur la gravure. C'est vraiment de "l'à-peu-près" et rien de plus. Poupée après poupée, tout me confirme que je n'aime pas faire les coiffures et que je ne suis pas douée pour cela.

IMG_4231_redimensionner

 

IMG_4233_redimensionner

 

Après j'ai réalisé la décoration florale, fleurs et feuilles en papier blanc, posées sur une calotte au crochet en fil à coudre en soie.

IMG_4236_redimensionner

IMG_4237_redimensionner

IMG_4240_redimensionner

IMG_4241_redimensionner

IMG_4243_redimensionner

 

Le voile était facile à faire. Un peu long seulement de coudre la bordure.

J'espère que la demoiselle aime sa tenue car, en ce qui me concerne, j'aime le résultat de ces neuf mois de travail. Neuf mois car je ne compte pas le temps nécessaire pour tricoter les bas qui étaient faits depuis l'été 2017.

Voici donc Mademoiselle Sydney dans sa belle tenue complète.

De face

IMG_4247_redimensionner

IMG_4264_redimensionner

De dos

IMG_4250_redimensionner

IMG_4263_redimensionner

 

Et sous toutes les coutures

IMG_4248_redimensionner

IMG_4259_redimensionner

IMG_4253_redimensionner

IMG_4257_redimensionner

IMG_4252_redimensionner

IMG_4261_redimensionner

IMG_4255_redimensionner

IMG_4254_redimensionner

IMG_4256_redimensionner

 

Et voici, pour finir, le modèle que j'ai tenté de reproduire au mieux, un modèle de La Mode Illustrée du 30 avril 1871.

IMG_2816_redimensionner

Et, par comparaison, comment je l'ai interprété

IMG_4266_redimensionner

Maintenant il ne me reste plus qu'à trouver un modèle pour illustrer 1880 et à choisir la poupée qui le portera ; je pourrai alors me lancer dans un nouveau défi !

Posté par mchaly à 03:49:46 PM - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 2 octobre 2018

Sydney Blush and Bashful - Les chaussures

Je n'étais pas vraiment contente des chaussures car, si j'avais bien acheté le coloris blanc cassé pour cette demoiselle (ayant déjà en stock le coloris blanc), en les recevant je n'avais vu aucune différence entre les deux couleurs. Ce sont donc bien ces chaussures blanc cassé que j'avais utilisées mais le résultat ne me convenait guère.

Par conséquent, j'ai donc commandé à nouveau ce même modèle mais en coloris Ivoire. Je les ai reçues très rapidement (merci Marcia !), alors j'ai démonté la petite décoration posée sur les chaussures blanc cassé et je les ai recousues sur celles en coloris Ivoire. C'est nettement plus joli. Même si, comme je l'ai dit dans mon précédent message, on ne voit guère les chaussures sous la robe de la mariée.

Voici donc les nouvelles chaussures et dans le bon coloris.

 

IMG_4227_redimensionner

 

IMG_4228_redimensionner

 

IMG_4229_redimensionner

 

IMG_4230_redimensionner

J'ignore si sur les photos on voit la différence avec les précédentes chaussures, mais moi je la vois.

Cette fois c'est sûr, il faut que je coiffe la demoiselle !!

 

Posté par mchaly à 08:59:00 AM - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 14 septembre 2018

Sydney Blush and Bashful - Les chaussures

Comme je l'ai déjà dit, je ne les fabrique plus moi-même. Je vais sur le site de Marcia sur lequel il y a une fort belle collection de chaussures pour les demoiselles Tonner.

C'est ce modèle que j'ai choisi

IMG_4197_redimensionner

IMG_4199_redimensionner

 

et que j'ai décoré en interprétant à ma façon un dessin paru dans La Mode Illustrée de 1871.

IMG_2821_redimensionner

 

Ce qui donne

IMG_4200_redimensionner

IMG_4201_redimensionner

IMG_4202_redimensionner - Copie

IMG_4205_redimensionner - Copie

Il est vrai que sous la robe on ne voit pas grand chose !

Maintenant il me reste le plus difficile, coiffer cette demoiselle et, par conséquent, commencer par la déshabiller.

 

Posté par mchaly à 03:18:40 PM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 2 septembre 2018

Sydney Blush and Bashful - La Robe - Elle est terminée

Elle m'aura pris du temps cette robe avec ses nombreux volants froncés que j'ai cousus en les plissant, en quelque sorte, au fur et à mesure : piquer l'aiguille, dans la dentelle ou dans le ruban de soie, la ressortir, tirer pour former la fronce puis la fixer avec un point arrière en prenant le tissu. Tous les volants ont été posés de cette façon aussi bien sur la robe que sur la sur-jupe.

Ce fut long mais le résultat me plaît, même si j'aurais dû, dans le dos, baisser le volant de dentelle d'environ un centimètre pour que le troisième volant de ruban arrive à hauteur du bas de l'ourlet comme sur la gravure. C'est réussi sur le devant par contre donc je me suis trompée dans mes calculs pour le dos. Tant pis pour la demoiselle qui devra faire avec !

Voici donc le résultat de près de quatre mois de travail. Pas trop acharné au moment de la canicule il est vrai.

D'abord le bas de cette robe, sous tous les angles bien sûr

IMG_4182_redimensionner

IMG_4183_redimensionner

IMG_4184_redimensionner

IMG_4185_redimensionner

IMG_4189_redimensionner

 

Puis la demoiselle dans toute sa hauteur et sous tous les angles évidemment

IMG_4174_redimensionner

 

IMG_4176_redimensionner

 

IMG_4179_redimensionner

IMG_4180_redimensionner

IMG_4181_redimensionner

IMG_4187_redimensionner

IMG_4193_redimensionner

 

Pour les chaussures, la suite logique, cela ira beaucoup plus vite puisque je ne les fais plus. Je vais me contenter de décorer une paire en satin trouvée sur le site de Marcia.

 

Posté par mchaly à 03:01:00 PM - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 9 août 2018

Sydney Blush and Bashful - La Robe - on continue

La canicule est enfin terminée ! On peut de nouveau respirer et ouf ! car depuis une semaine, voire dix jours, j'avais dû abandonner tout travail de couture. Même les ventilateurs ne m'étaient plus d'aucun secours avec plus de 30° dans l'appartement.

Aujourd'hui il ne fait que 24° et, ce matin, tout en regardant tomber la pluie et en écoutant gronder le tonnerre, j'ai repris mon ouvrage, fenêtre grande ouverte.

Je n'avais pas mentionné, dans mon dernier message, le volant de dentelle dirigé vers le haut, exactement comme sur la surjupe. J'avais bien commencé à le poser en le fronçant mais impossible de continuer pendant toutes ces journées caniculaires que j'ai passées dans le noir (volets et fenêtres fermés, comme tout le monde !). Ce matin j'ai pu terminer de le froncer et de le fixer.

Il me reste donc les trois volants de ruban de soie. J'ai simplement fait quelques points pour le premier volant, histoire de voir si cela allait ressembler au modèle. Je pense que ça ira. Je précise qu'avant de commencer à froncer ce premier volant de ruban, j'ai pris soin de repasser le volant de dentelle au fer à vapeur, avec un mouchoir blanc entre le fer et la dentelle pour éviter qu'elle ne fonde sous l'effet de la chaleur (je crois que le tulle est en polyamide), pour "l'écraser" un peu car, pour dissimuler ces deux étages de fronces, je poserai un ruban de soie de 4 mm avec, je pense, un point d'ourlet de chaque côté.

Voilà le résultat de cette première partie du travail, et un tout petit aperçu des premiers points de fixation du volant de ruban.

IMG_4169_redimensionner

IMG_4170_redimensionner

IMG_4171_redimensionner

IMG_4172_redimensionner

IMG_4173_redimensionner

Ce sera sans doute long, mais pas trop difficile à réaliser. Enfin, je l'espère !

Dommage que les photos reflètent le rouge de mon tee-shirt !!!! C'est à cause du soleil qui a recommencé à pointer son nez, mais sans trop réchauffer l'atmosphère.

Posté par mchaly à 05:54:00 PM - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 26 juillet 2018

Sydney Blush and Bashful - La Robe - on continue

J'ai montré, il y a déjà quelques mois, la toile du projet de la robe de la mariée 1871. Cela donnait simplement une petite idée de ce que j'allais devoir faire.

La robe en satin de soie en elle-même, sans la sur-jupe, est faite mais, malheureusement, j'ai omis de faire des photos. Je me demande bien pourquoi. Il faudra que j'y pense lorsqu'il fera moins chaud et que les volets pourront rester ouverts toute la journée, ce qui n'est pas le cas pour le moment à cause de la canicule qui nous touche dans la vallée du Rhône, comme elle touche le nord de la France et l'Ile de France. Pas facile de coudre dans ces conditions-là. On a les mains moites et cela ternit terriblement la soie blanche.

Néanmoins, grâce à deux ventilateurs, j'ai repris mon ouvrage et j'ai commencé par cette fameuse sur-jupe. Elle est terminée et cela va me permettre de continuer la robe elle-même.

Voici donc la sur-jupe et sur ces photos, en plus, on voit le haut de la robe. J'ai fait ces photos très tôt hier matin, au lever du jour, lorsque je peux enfin ouvrir les volets pour une heure ou deux, pas plus, c'est-à-dire entre 6 heures et 7 heures 30 environ. Ensuite il faut replonger dans le noir pour éviter que la chaleur ne rentre dans l'appartement.

Pour qui n'en serait pas convaincu, quelques ampoules électriques dégagent nettement moins de chaleur que les rayons du soleil tapant sur les vitres.

 

IMG_4164_redimensionner

IMG_4165_redimensionner

IMG_4166_redimensionner

IMG_4167_redimensionner

IMG_4168_redimensionner

 

C'est en suivant la forme du bas de cette sur-jupe que je vais pouvoir poser les trois rangées de volants dans le bas de la robe car, sur la gravure, ces trois rangées épousent la forme de la sur-jupe. Il est donc évident que c'est par elle que je devais commencer.

Le volant de la sur-jupe est réalisé dans un ruban de soie de 20 mm de large. Ruban de chez Mokuba à Paris, bien sûr.

Sur certaines photos, quelques épingles apparaissent. Elles m'ont permis de passer un fil de soie suivant exactement la forme du bas de la sur-jupe. Je pourrai ainsi poser les trois rangées de volants en respectant le tracé marqué par le fil.

Et maintenant il me reste des heures et des heures de travail pour poser ces trois volants quand je pense au temps qu'il m'a fallu pour froncer la dentelle et le ruban de soie dans le bas de la sur-jupe.

 

Posté par mchaly à 11:19:19 AM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 9 avril 2018

Sydney Blush and Bashful - La Robe - les débuts

Je ne voudrais pas que l'on croit que je reste les bras croisés devant ma table de couture en attendant que le beau temps veuille bien enfin arriver ! Il n'a, d'ailleurs, pas l'air d'y être décidé. Un jour on y croit, on se dit, ça y est le printemps est là mais le lendemain c'est fini, revoilà le ciel gris et même la pluie.

En fait, j'ai passé trois bonnes semaines à mettre au point le patron de la robe de mariée de cette demoiselle, et pour arriver à un résultat à peu près satisfaisant, j'ai dû faire exactement CINQ toiles.Les quatre premières ont fini dans la poubelle !

Alors pour prouver qu'effectivement j'ai travaillé, voici quelques photos de cette cinquième et dernière toile.

 

IMG_4114_redimensionner

 

IMG_4115_redimensionner

 

IMG_4116_redimensionner

IMG_4120_redimensionner

IMG_4122_redimensionner

IMG_4124_redimensionner

 

 

Depuis la semaine dernière, j'ai commencé la robe en satin de soie blanc cassé. Mais vu la complexité du modèle, je pense que j'ai, devant moi, des semaines et des semaines de travail. Heureusement qu'en 1871 la machine à coudre à usage domestique existait déjà. Cela me permet de gagner un peu de temps sur les grandes coutures. Mais pas sur les petites ou sur les pinces de poitrine que je continue à faire à la main.

 

Posté par mchaly à 07:39:00 PM - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 7 mars 2018

Sydney Blush and Bashful - La Guimpe

Tout d'abord, voici ce qu'est une guimpe d'après deux gravures de la Mode Illustrée 1871.

IMG_4001_redimensionner

IMG_4002_redimensionner

Je me suis inspirée de ces deux modèles en prévoyant un boutonnage dans le dos.

Le mot guimpe, par contre, ne m'était pas inconnu ; ma grand-mère, celle qui cousait si bien, l'utilisait, je crois, pour désigner une chemise pour enfant qui s'arrêtait à la taille et sur laquelle étaient cousus des boutons (deux sur le devant et deux dans le dos). Ces boutons servaient pour les boutonnières faites dans la ceinture soit d'une jupe, soit d'un pantalon.

Le patron n'a pas été trop long à faire, deux toiles seulement ont été nécessaires.

Toile n° 1 - ratée comme on peut le voir, les épaules sont un peu trop horizontales.

IMG_4086 Toile n° 1 devant_redimensionner

 

Toile n° 2 - Elle me convient ; je peux donc recopier le patron sur le non-tissé quadrillé Burda que j'utilise pour les patrons et dessiner tous les morceaux sur le voile de coton.

IMG_4089 Toile n° 2 devant 2e_redimensionner

 

Comme j'allais travailler un voile de coton (suisse) que j'ai depuis peut-être bien 1980 ou 1981, un voile de coton ultra fin, j'ai pensé qu'il serait sage de prévoir deux épaisseurs, et donc de faire deux guimpes puis de les assembler endroit contre endroit.

IMG_4096_redimensionner

IMG_4097_redimensionner

IMG_4098_redimensionner

IMG_4099_redimensionner

IMG_4100_redimensionner

IMG_4101_redimensionner

IMG_4103_redimensionner

 

Le travail le plus délicat sur cette guimpe aura été de faire les boutonnières. Malgré la double épaisseur de tissu, j'avais très peur que tout ne s'effiloche. Mais le résultat est assez concluant et, au moins, ressemble vraiment à ce que j'espérais.

IMG_4104_redimensionner

IMG_4105_redimensionner

IMG_4106_redimensionner

IMG_4107_redimensionner

IMG_4109_redimensionner

IMG_4110_redimensionner

IMG_4111_redimensionner

IMG_4112_redimensionner

IMG_4113_redimensionner

La demoiselle peut sembler avoir la poitrine un peu trop à l'air mais n'oublions pas que, sous cette guimpe, elle aurait dû porter une chemise de corps, chemise que je ne fais jamais pour éviter trop d'épaisseurs à la taille, ainsi qu'un corset. Il y a déjà la culotte et le jupon ; la taille de la poupée nue est de 11 cm, avec la culotte et le jupon on passe à près de 13 cm.

Les dessous sont donc terminés. Même si on ne peut pas qualifier une guimpe de "dessous" car il s'agit plutôt d'une sorte de corsage réduit au minimum.

Je vais, par conséquent, me lancer maintenant dans ce qui me paraît, et de loin, le plus difficile LA ROBE. Je crois que les dessous, sur lesquels j'ai malgré tout pas mal cogité, vont, avec le recul, me sembler bien faciles au vu de ce qui m'attend !

Posté par mchaly à 04:24:32 PM - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 26 février 2018

Sydney Blush and Bashful - Le Jupon : suite et fin

Cette fois le jupon de la demoiselle est terminé. Contrairement à ce que j'avais imaginé, je m'en suis tenue à seulement un volant assez haut, comme sur cette gravure, pour cacher les baleines de la partie crinoline.

IMG_3996_redimensionner

 

Mais je n'ai pas exactement suivi le modèle. J'ai remplacé le petit volant du bas par de la broderie anglaise froncée, de chez Mokuba bien évidemment, et je trouve que c'est beaucoup plus joli. Par contre j'ai abandonné l'idée de mettre un ou des volants sur la partie tournure.

Voilà le résultat d'une bonne semaine de travail, rien que pour le volant.

IMG_4064_redimensionner

IMG_4067_redimensionner

IMG_4068_redimensionner

IMG_4069_redimensionner

IMG_4070_redimensionner

IMG_4072_redimensionner

IMG_4073_redimensionner

IMG_4074_redimensionner

IMG_4076_redimensionner

IMG_4079_redimensionner

IMG_4081_redimensionner

IMG_4083_redimensionner

IMG_4085_redimensionner

 

Le jupon étant fini, la prochaine étape sera la guimpe.

Posté par mchaly à 12:18:00 PM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 15 février 2018

Sydney Blush and Bashful - Le Jupon : suite

Il m'aura fallu un mois entier pour arriver enfin au bout de ce que je voulais réaliser. Et ce n'est pas parfait, loin s'en faut, mais Sydney devra s'en contenter.

Le jupon-crinoline-tournure tout en un est, presque, terminé. Il ne lui manque plus que quelques volants pour dissimuler les baleines de la partie crinoline et celles de la partie tournure.

Voici ce que je voulais faire et qui m'a demandé cinq toiles.

IMG_2803_redimensionner

Et voilà ce que j'ai pu faire.

IMG_4044_redimensionner

IMG_4045_redimensionner

IMG_4046_redimensionner

IMG_4047_redimensionner

IMG_4048_redimensionner

IMG_4049_redimensionner

IMG_4051_redimensionner

IMG_4052_redimensionner

 

A l'échelle des poupées Tonner, l'idéal aurait été de la baleine de 2 mm de large. Malheureusement il semble que cela n'existe pas. Je n'ai trouvé que du 5 mm et seulement sur des merceries en ligne pas dans les merceries traditionnelles de notre bonne ville de Lyon.

Maintenant je vais m'attaquer aux volants mais si j'en crois les gravures de la Mode Illustrée, ce seraient de simples volants dans le même tissu que le jupon. Moi j'ai envie d'un peu plus d'ornementattion, et pas seulement des volants plissés sur comme cette gravure. C'est un peu trop sérieux pour une tenue de jeune fille qui se marie.

IMG_2818_redimensionner

Je vais quand même feuilleter l'année 1871 pour voir si je ne trouve pas quelque chose d'un peu plus gai avec de la broderie anglaise ou des rubans par exemple.

Un peu plus de détails sur la chronologie de la fin de ce travail.

Tous les rubans sont cousus pour y glisser la baleine. Comme je les ai cousus sur l'endroit, je n'ai eu aucune peine à faire passer la baleine.

IMG_4032_redimensionner

IMG_4034_redimensionner

IMG_4035_redimensionner

 

L'intérieur du jupon côté tournure alors que les baleines ont déjà été posées.

IMG_4043_redimensionner

IMG_4042_redimensionner

Les petits lacets sont destinés à resserrer la tournure pour la faire gonfler. C'est ce qui m'a donné le plus de mal. De l'aide m'aurait été bien utile en vérité.

IMG_4050_redimensionner

car le faux-cul (c'est aussi son nom !) aurait pu être mieux. Et c'est surtout pour cette partie du jupon qu'une baleine encore plus étroite eut été bien utile.

Posté par mchaly à 11:43:56 AM - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 12 février 2018

Sydney Blush and Bashful - Le Jupon : les débuts

Il m'aura fallu trois semaines de cogitation et cinq toiles pour arriver enfin à quelque chose. Quelque chose qui, je l'espère, donnera le résultat escompté. Mais rien n'est moins sûr.

Pour le moment je n'ai fait que ce que j'appellerai la "BASE" de ce jupon-tout-en-un puisqu'il s'agit d'un jupon-crinoline-tournure. Et voilà cette base.

IMG_4022_redimensionner

IMG_4023_redimensionner

IMG_4025_redimensionner

En vérité, une fois le patron terminé et étant donné qu'en 1870 la machine à coudre à usage domestique existait déjà, réaliser ce jupon a été rapide. Bien évidemment, la machine à coudre en 1870 ne faisait que le point droit. Toutes les coutures sont donc surfilées à la main. Malgré cela, quel gain de temps que de pouvoir coudre à la machine les coutures pour assembler les différents panneaux de ce jupon.

Le modèle de jupon trouvé dans la Mode Illustrée de 1871 ne comporte pas d'ouverture, il s'agit donc de le resserrer autour de la taille. Pour cela j'ai brodé, dans le milieu du dos, deux petites boutonnières dans lesquelles passent deux bandes de lacet surfin DMC. Du 4 mm dont il ne me reste plus guère que quelques mètres.

IMG_4027_redimensionner

IMG_4028_redimensionner

IMG_4031_redimensionner

Reste le plus long à faire : coudre du ruban de satin de 8 mm de large, d'une part dans le haut dos pour la tournure et, d'autre part, dans le bas et sur toute la circonférence pour la partie crinoline, et cela de chaque côté du ruban bien sûr, afin de pouvoir y glisser les différents morceaux de baleine de 5 mm de large.

Et c'est seulement lorsque tout cela sera terminé qu'on verra si Mademoiselle Sydney aura réellement un Jupon-Crinoline-Tournure.

Posté par mchaly à 04:52:54 PM - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,