Après trois longs (très et trop longs même) mois beaucoup trop chauds à mon goût (quatre périodes caniculaires tout de même à Lyon depuis le mois de juin et la dernière la plus longue et la plus pénible) et durant lesquels je suis restée, autant que faire se peut, à l'abri du soleil et de la chaleur, dans le noir, volets et fenêtres clos sauf le matin entre 6 heures et 8 heures (8 heures les jours les plus frais bien sûr !!!), depuis une semaine je peux enfin revoir la lumière du jour et ouvrir volets et fenêtres. Dommage qu'il y ait autant d'immeubles en constructions aux alentours car il y a beaucoup de bruit.

Du coup la demoiselle a quitté l'endroit où elle s'était mise à l'abri, elle aussi, pour venir reprendre sa place sur la partie de la table de salle à manger qui me sert de table de travail. Enfin, je m'occupe d'elle et elle trouve que ce n'est pas trop tôt.

Il est donc temps de s'atteler à sa coiffure. Pas évident dans un premier temps car cette demoiselle était, à l'origine, une danseuse comme son nom l'indique : N(ew) Y(ork) C(ity) B(allet) Rehearsal Basic Brunette et comme toutes les danseuses, elle avait les cheveux bien tirés en arrière en queue de cheval.

IMG_3612_redimensionner

IMG_3613_redimensionner

Les jeunes filles du XIXe siècle, d'après ce que je peux en savoir, avaient toutes, ou presque, la raie au milieu. C'est donc ce que je dois faire en priorité : implanter les mèches nécessaires à la réalisation de cette raie au milieu.

Mais auparavant, il me fallait tenir compte du fait que depuis plusieurs années ses cheveux avaient pris le pli de rester en arrière, même queue de cheval défaite et c'est donc à ce problème que je devais remédier.

Les cheveux ont donc été séparés en deux parties et la toute première mèche sur le front a elle-même été séparée en deux car il serait difficile d'insérer une mèche suppémentaire dans le premier trou fait dans le crâne, le risque étant d'éclater le vinyle. Ces trous sont terriblement près les uns des autres.

IMG_3883_redimensionner

IMG_3886_redimensionner

Les deux parties étant fixées de chaque côté à l'aide de ces sortes de barrettes à griffes (dont j'ignore le nom mais qui sont bien pratiques) et surtout bien tirées, chaque jour j'ai chauffé le dessus de la tête de la demoiselle avec un sèche-cheveux en espérant que les mèches prendraient la forme désirée.

Après une bonne semaine de ce traitement, et cela plusieurs fois par jour, cette solution s'avère avoir été la bonne, les cheveux tiennent comme je le voulais. J'ai préféré agir plusieurs fois par jour, et pas trop longtemps, pour ne pas risquer de brûler ces cheveux synthétiques ce qui aurait été catastrophique. Je sais que je l'ai fait sur d'autres poupées, mais une réimplantation totale prend beaucoup de temps.

IMG_3887_redimensionner

IMG_3888_redimensionner

IMG_3890_redimensionner

Je vais donc pouvoir, bientôt, commencer la réimplantation qui s'impose.