Ce ne fut pas une mince affaire, déjà, que de trouver l'idée pour réaliser cet indispensable dessous.

Le début, c'est-à-dire le cerceau du bas, c'était facile, je n'avais qu'à faire exactement la même chose que pour Euphemia : utiliser 60 cm du ruban métallique (on dirait un fin grillage) et le recouvrir de percale blanche. Cependant je voulais faire une crinoline un peu plus réaliste (et seulement un peu c'est évident) que celle d'Euphemia.

J'ai donc repris le même ruban blanc ancien (je l'avais trouvé il y a bien longtemps dans la boîte à couture de l'une de mes grands-mères) et pour le rigidifier, j'ai utilisé de l'entoilage thermo-collant épais. Pour plus de rigidité, j'ai mis deux couches de cet entoilage. Une fois les deux couches d'entoilage fixées, ce ruban me paraissant bien trop large, je l'ai coupé en deux à égale distance des deux lisières.

Les huit bandes ainsi obtenues, je les ai cousues dans la ceinture préparée préalablement. J'avais donc ainsi les premiers éléments de fabrication de ma crinoline.

IMG_3642_redimensionner

 

Dans un premier temps, j'ai fixé chaque bande entoilée au cerceau du bas de la crinoline, d'abord avec des épingles, puis, comme elles semblaient bien placées, je les ai cousues.

IMG_3643_redimensionner

IMG_3644_redimensionner

IMG_3646_redimensionner

IMG_3647_redimensionner

IMG_3648_redimensionner

IMG_3649_redimensionner

 

 Ensuite, j'ai coupé quatre bandes de baleine plastique (25 cm, 35 cm, 50 cm et 60 cm) que j'ai épinglées à différentes hauteurs pour donner forme à cette crinoline.

IMG_3650_redimensionner

IMG_3652_redimensionner

IMG_3654_redimensionner

IMG_3655_redimensionner

IMG_3656_redimensionner

 

Il me reste à fixer à l'aiguille tout ce qui est ainsi préparé et épinglé et, pour resserrer le premier "étage" de baleine dans le dos (car il faut bien que la demoiselle puisse l'enfiler cette crinoline donc il faut une ouverture minimum dans le dos), à coudre deux petits morceaux de fin ruban de 4 mm de large (lui aussi très ancien, marque DMC, trouvé dans la boîte à couture d'une grande-tante) à nouer pour fermer la crinoline, étant entendu que la ceinture est fermée dans le dos par une agrafe.

IMG_3645_redimensionner

Il va me falloir une aiguille et du fil solides pour traverser la baleine plastique et le ruban doublement entoilé. Je n'ai pas fini de me piquer les doigts. Bien qu'une aiguille ne soit en rien une quenouille, espérons que je ne m'endormirai pas pour cent ans !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

A suivre donc !!